Pédagogie

Aux Cabotins, le cycle de création de spectacle est de deux ans. La première année est consacrée à l’approche des techniques du théâtre. À partir d’exercices le comédien travaille sur la respiration, la voix, le corps, les sensations, sa concentration. Des improvisations permettent  d’appréhender les enjeux principaux du théâtre : comment exprimer une émotion, comment donner à voir au public, comment jouer avec son partenaire, comment créer l’illusion théâtrale. Cette première année d’apprentissage permet aussi de créer l’esprit de troupe indispensable à un travail collectif. C’est à partir de cette troupe toujours renouvelée,  de l’ énergie et du désir des comédiens, que le choix d’un spectacle se fait petit à petit. Classiques ou contemporains, dramatiques ou comiques, écriture théâtrale ou réécriture, les spectacles se suivent et ne se ressemblent pas.

La deuxième année du cycle est consacrée à la création du spectacle choisi, et le travail déterminé par les besoins de ce spectacle. Ainsi, en fonction du registre ou des contraintes scéniques on pourra mettre l’accent sur le décor, le maquillage, le costume, la chorégraphie, le masque, le chant, les accessoires… Tous les membres de la troupe sont mis à contribution pour assumer l’ensemble des tâches artistiques et techniques. A chacun selon ses capacités Lors de cette deuxième année, le rythme de travail s’intensifie, nous nous retrouvons environs un week-end par mois pour répéter, fabriquer, coudre, inventer, chanter… Ce sont des moments de travail mais aussi de convivialité.

 Nous jouons nos spectacles à Palaiseau en public, entre 3 et 6 fois en fonction des possibilités. La représentation publique est l’indispensable aboutissement du travail théâtral. Nous mettons tout en œuvre pour que ces représentations se déroulent dans les meilleures conditions matérielles et techniques. Pour cela, nous profitons des équipements que la ville de Palaiseau met à notre disposition, et nous nous entourons de professionnels pour assurer le travail technique (lumière, son, plateau…) C’est un moment de partage et de fierté artistique qui justifie tout le chemin parcouru collectivement dont il serait dommage de se priver!